L’ancienne gare

Le projet d’une liaison ferroviaire Amiens-Dijon par Pierrefonds est annoncé en 1868. La gare de Pierrefonds se situera sur la section Compiègne-Villers Cotterêts.

Les avis sont partagés quant à l’emplacement de la future gare. La compagnie des chemins de fer et le Ministère des travaux publics sont en faveur du site du Beaudon, qui sera finalement choisi. Les voyageurs pourront ainsi apercevoir le château à leur arrivée, et le quartier regroupe plusieurs hôtels.

Charles Lecoeur est recommandé par le prince Radziwille, propriétaire de l’Hôtel des Bains, pour en être l’architecte. Il construit notamment la Sous-préfecture de Compiègne, l’hôtel de ville de Pierrefonds et la gare.

Après le remblaiement du site, Lecoeur commence les travaux en 1883. Le plan de base est établi par la compagnie. L’architecte remplace la brique par des pierres de tailles appareillées, les tuiles mécaniques par des ardoises de zinc en écaille. Les murs sont en pierre de Creil, on peut admirer, entre autres, des faîtières en forme de feuille et une flèche au sommet de chaque pignon. Au-dessus du hall se trouve l’appartement du chef de gare, le second étage est composé de logements pour quatre employés et du local à horloge. En face du hall à marchandises se trouve un petit château d’eau servant à alimenter les machines à vapeur. L’inauguration a lieu le 24 janvier 1884. 

Le tourisme connaît un fort succès à Pierrefonds jusqu’en 1914, grâce notamment à la présence du château et de l’établissement thermal. Après la transformation de l’Hôtel des Bains en hôpital militaire durant la première guerre mondiale, Pierrefonds reçoit moins de voyageurs. La ligne du trafic voyageur est fermée en 1940 ; le trafic marchandise cesse en 1966 et la ligne est démantelée l’année suivante. En 1977, le bâtiment des voyageurs est inscrit à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site